Le nom d’Immaculée


L’Immaculée à Lourdes ne se désigne pas comme conçue immaculée, mais comme le dit sainte Bernadette :

« La Dame se tenait alors debout sur le rosier sauvage dans la même attitude que sur la Médaille miraculeuse. La troisième fois que je lui posai la question, son visage prit une expression pleine de gravité et de profonde humilité. Elle joignit les mains comme pour prier, les leva à la hauteur de la poitrine, puis ouvrit lentement les mains, s’inclina vers moi, et dit d’une voix légèrement tremblante : “ Que soy era immaculada councepciou ” (“ Je suis l’Immaculée Conception ”)… »

Si chez les créatures l’épouse prend le nom de l’époux parce qu’elle lui appartient, ne fait qu’un avec lui, devient son égal et est avec lui principe créateur de vie, à combien plus forte raison le nom de l’Esprit-Saint : Conception Immaculée, est-il le nom de Celle en qui Il vit comme Amour, principe de vie dans tout l’ordre surnaturel de la grâce (Livre non terminé de St Maximilien Kolbe, 17.02.1941).

A Lourdes, la Vierge immaculée répondit à Bernadette : « Je suis l’Immaculée Conception». Par ces mots elle exprimait clairement qu’elle n’a pas seulement été conçue immaculée,
mais qu’elle est l’Immaculée Conception. De même, un objet blanc est autre chose que la blancheur même, un objet parfait est autre chose que la perfection même. Parlant de lui-même, Dieu dit à Moïse : « Je suis Celui qui suis» : Il appartient à  mon essence que je tienne mon existence de moi-même, sans commencement. En revanche, la Vierge immaculée a son commencement en Dieu, elle est une créature, elle est conception. Et pourtant, elle est Immaculée Conception. « Miles Immaculatae » 1, (1938), p. 8–9.

N'oubliez pas de partager pour le bien des âmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *