Une marque d’amour


« Les personnes qui porteront cette médaille obtiendront de grandes grâces. Les grâces seront surabondantes pour ceux qui la porteront avec confiance. »

Une marque d’amour

La Médaille vue de dos
La Médaille vue de dos
La Médaille vue de face
La Médaille vue de face

La médaille miraculeuse est un sacramental reconnu par l’Eglise catholique. Elle est un symbole extérieur doté d’un effet intérieur. Les sacramentaux ne sont pas efficaces par eux-mêmes, mais de par l’intercession de l’Eglise et le pieux usage des fidèles. C’est pourquoi la Médaille miraculeuse est bénite par un prêtre avant d’être portée afin qu’elle soit porteuse de la bénédiction divine. La médaille est une marque d’amour de notre maman du Ciel pour nous, ses enfants. Si nous portons la Médaille comme un insigne, pour montrer que nous sommes les enfants de Marie et que nous avons confiance qu’elle nous accordera sa protection et sa bénédiction, alors cette médaille deviendra une marque de notre amour pour Marie.

L’origine de la médaille

Le 27 novembre 1830, la Très Sainte Vierge apparut à la maison mère des sœurs de St Vincent de Paul à Paris, à la jeune novice Catherine Labouré. Sous les pieds de la Très Sainte Vierge, qui était debout sur un globe, un serpent rampait. Cela fait manifestement référence au premier livre de la Genèse (III, 15), où Dieu parle au serpent infernal, c’est-à-dire au démon : « Je veux placer une inimitié entre toi et la femme, et entre ta descendance et sa descendance ; elle t’écrasera la tête. »

A ses doigts, la mère de Dieu portait de magnifiques anneaux, dont les pierres précieuses jetaient des éclats si brillants que toute la silhouette de Marie était enveloppée de lumière. Elle expliqua : « Les rayons de lumière sont un symbole des grâces que je répands sur tous ceux qui me les demandent. »

La prière de la Médaille

Ensuite, un cadre ovale s’est formé autour de la Vierge. Sur le tableau, ces mots étaient inscrits en lettres d’or : « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.»

Au même moment, la sœur entendit une voix qui lui disait : « Faites frapper une médaille sur ce modèle ! Quiconque portera cette médaille obtiendra beaucoup de grâces. Les grâces seront abondantes pour les personnes qui la porteront avec confiance. »

Ensuite la sœur vit ce qui devait être le revers de la médaille. Il était dessiné la lettre M (pour Marie) surmonté d’une croix ; en-dessous, les deux cœurs de Jésus et de Marie. Le tout était entouré de douze étoiles (Cf Révélations 12,1). Au cours d’une autre apparition, la Mère de Dieu réitéra l’ordre de frapper les médailles.

Sœur Catherine vécut dans ce couvent de la rue du Bac et se consacra aux pauvres et aux malades jusqu’à sa mort en 1876. Dans la chapelle de la Rue du Bac, on peut encore voir de nos jours, son corps incorruptible. L’Eglise canonisa Catherine Labourée en 1947. Sainte Catherine se distingua des autres sœurs particulièrement par son humilité et son grand amour pour Marie. Pendant toute sa vie, elle ne parla à personne des apparitions, si ce n’est à sa supérieure.

Le qualificatif de « Miraculeuse »

La médaille conquit rapidement les cœurs des fidèles et on lui donna le nom de Miraculeuse, ou plutôt de Merveilleuse, parce que grâce à elle de nombreux miracles se produisirent dès qu’elle fut frapper. De multiples conversions et des guérisons stupéfiantes ont contribué à la diffusion de la Médaille. A la mort de Ste Catherine, déjà plus d’un millier de médailles avaient été frappées. La Sainte Vierge Marie a tenu sa promesse. Innombrables sont les grâces qu’elle a déjà distribuées par la Médaille de l’Immaculée Conception. Conversions de pécheurs, guérisons extraordinaires de maladies de tout genre, secours dans de grandes difficultés et ennuis, délivrance de dangers mortels…

La Médaille miraculeuse est un cadeau du Cœur maternel de Marie. Ainsi, l’amour et le pouvoir de son Cœur sans tâche doivent être révélés au monde entier d’une façon toute spéciale pour le bien des peuples.

C’est pourquoi nous vous prions d’écouter les paroles de la Mère de Dieu ! Portez la Médaille avec respect et confiance (si possible autour du cou) et répandez-la partout où vous pouvez. Dites souvent cette prière, gravée sur la Médaille : « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. »

Ci-dessous, nous vous proposons de regarder notre petite vidéo sur l’apparition de Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse.

N'oubliez pas de partager pour le bien des âmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *