Lettre N°13 – L’Immaculée et les vocations


Chers Chevaliers de l’Immaculée,

Nous appartenons à l’Immaculée, nous voulons faire sa volonté, mettre tout en œuvre pour que ses désirs soient réalisés. Or quels sont les désirs les plus profonds de Notre Mère du ciel ? Donner le plus de gloire possible à son Fils (Le Père Maximilien Kolbe disait : « ad maximam Dei gloriam – pour la plus grande gloire de Dieu »), de sauver le plus d’âmes possible du feu de l’enfer et de les conduire au ciel (voir ses appels pressants à Lourdes, La Salette, Fatima etc.).

Or, il y a une seule possibilité de donner le maximum de gloire à Dieu, c’est par le sacrifice même de Notre-Seigneur sur la Croix, renouvelé tous les jours sur les autels. Ici seulement par le Christ, avec le Christ et dans le Christ est donné à la Très Sainte Trinité tout honneur et gloire. De même, il n’y a qu’une manière de racheter les âmes et de leur rendre la vie de Dieu, c’est par le Sang de Notre-Seigneur qui coule dans les âmes par les canaux des sacrements, pour les délivrer de la prison du péché originel, pour les laver de toute souillure, pour les purifier et les guérir de leur lèpre spirituelle, pour les remplir de lumière et de toutes les richesses divines.

Selon la volonté de Notre-Seigneur Jésus Christ, qui seul est capable d’accomplir sur terre l’œuvre de la rédemption ? Qui peut continuer à donner à Dieu toute gloire et verser le Sang du Christ dans les âmes ? Le prêtre. Conséquemment, ce qui préoccupe le plus le Cœur Immaculé de la Vierge, si avide du salut de ses pauvres enfants perdus, c’est le sacerdoce. Le désir le plus profond de Notre Reine, c’est de donner à son Fils des continuateurs de son œuvre de salut, afin que par ces instruments intimement unis à Son Fils par le caractère sacerdotal, allument partout sur la terre la flamme de Son Sacré Cœur : la Voie, la Vérité et la Vie.

Nous savons bien que chaque chrétien est déjà appelé par le sacrement de confirmation et le commandement de l’amour du prochain d’aider Notre-Seigneur pour le salut des âmes et pour l’extension de son Règne sur la terre. Et nous savons aussi que cela peut se faire uniquement si l’on se soumet à Notre-Dame comme instrument dans ses mains immaculées afin qu’elle – Médiatrice de toutes grâces – puisse verser dans les âmes des grâces de conversion et de sanctification. Et puisqu’ordinairement Elle ne peut donner ses grâces aux âmes qu’avec l’aide de ses instruments, Elle désire vivement en avoir le plus possible.

Or, le Père Maximilien disait que la différence entre un bon catholique laïc et un prêtre, est la même qu’entre le ciel et la terre. Car si le laïc peut être instrument de grâces actuelles, surtout de grâces qui préparent et disposent les âmes à la Vérité et la Vie, c’est au prêtre seul de donner et redonner aux âmes la grâce sanctifiante, la Vie de Dieu, la Lumière éternelle, le Christ lui-même.

LE DESIR DE L’IMMACULEE

Combien grand donc doit être le désir de la Sainte Vierge que ces dispensateurs des grâces divines, ces instruments « par excellence » se multiplient partout. Car c’est par eux surtout qu’elle peut s’acquitter de sa mission de donner Jésus au monde, de sanctifier les âmes et de les transformer en d’autres Christ. Sans eux, ces âmes pour qui Elle a tant prié et tant souffert et sacrifié son Fils, ces âmes, ses enfants bien-aimés, risqueraient d’être éternellement séparés de leur Mère, éternellement damnés.

C’est pourquoi Elle veut exercer son office de Médiatrice de toutes les grâces surtout auprès des âmes généreuses, en lesquelles Elle suscite la vocation, les appelle à une vie supérieure avec des grâces de lumière et de force pour vaincre les hésitations et les obstacles, aussi des grâces sans nombre de préparation directe au sacerdoce, jusqu’au moment béni où Elle peut présenter l’ordinand à son Fils qui, par les mains de l’évêque, le fait vraiment un autre Lui-même. Vraiment, « Si la Vierge, Mère de Dieu, aime toutes les âmes d’un amour ardent, elle a cependant une prédilection pour les prêtres qui sont l’image vivante de Jésus-Christ » (Pie XI).

L’essence du Chevalier de l’Immaculée est de faire tous les efforts possible pour L’aider à convertir et sanctifier les âmes. Toute conversion et sanctification passe par le Saint Sacrifice de la Messe et les sacrements que seul le prêtre peut donner. Quelle sera donc l’aide la plus noble que nous, ses instruments, pouvons apporter à Notre Reine ? D’être ses instruments pour susciter et ensuite conserver les vocations !

A Fatima Elle explique pourquoi tant d’âmes vont en enfer : parce qu’elles n’ont personne qui prie et se sacrifie pour elles, parce que Notre-Dame ne trouve personne par les prières et sacrifices de qui Elle puisse donner les grâces de conversion. Analogiquement nous pouvons nous demander : Pourquoi y a-t-il si peu de prêtres et de religieux, et encore moins de saints prêtres et de saints religieux ? Parce que l’Immaculée ne trouve personne par les prières et sacrifices de qui Elle puisse susciter et ensuite conserver les vocations !

PRIEZ POUR LES VOCATIONS

C’est pourquoi le Père Kolbe, à maintes reprises, insistait auprès des chevaliers de prier beaucoup pour les vocations sacerdotales et religieuses, en expliquant que par ses âmes consacrées la Sainte Vierge peut verser d’innombrables grâces sur le monde entier.

Faisons donc nôtre l’appel pressant de Notre Mère que saint Grignion a si merveilleusement exprimé dans sa prière enflammée, et supplions la Sainte Trinité, afin qu’Elle donne au monde en péril, de vrais et nombreux « Apôtres de Jésus et de Marie ». Je pense que l’on ne peut pas faire plus de plaisir à l’Immaculée que de faire tout son possible pour les vocations ! C’est d’ailleurs la volonté expresse de notre Supérieur Général, autorité suprême de la MI d’observance traditionnelle, que tous les chevaliers s’emploient à prier avec ferveur et constance pour obtenir, par l’intermédiaire de l’Immaculée, de bonnes et saintes vocations sacerdotales et religieuses.

Pour l’année 2019 le mot d’ordre a été donné de vivre notre consécration à l’Immaculée, donc d’être des instruments plus fervents et plus constants dans son service. Aujourd’hui nous apprenons que nous ne pouvons pas être meilleur instrument dans ses mains qu’en L’aidant à enfanter et façonner d’autres Christ sur la terre, de bons et saints prêtres. Cela devrait être une véritable avalanche de prières accompagnées de sacrifices que chaque chevalier devrait donner à sa Reine comme gage de gratitude pour tant de grâces reçues – et n’avons-nous pas reçu toutes ces grâces justement par l’intermédiaire du prêtre ?

Bien sûr, nous ne pouvons pas Vous obliger à cela, car en dehors de l’oraison jaculatoire de tous les jours Vous n’êtes obligés à rien. Mais veuillez entendre à travers cette lettre, l’Immaculée Elle-même qui Vous invite (nous parlant toujours par la voie des supérieurs comme le répétait si souvent le Père Maximilien) à faire pour Elle de grandes choses, même les plus grandes !

Donc nous proposons à tous les chevaliers de répéter tout au long de cette année au moins trois fois par jour les invocations : « Seigneur, donnez-nous des prêtres ! Seigneur, donnez-nous de saints prêtres ! Seigneur, donnez-nous beaucoup de saints prêtres ! Seigneur, donnez-nous beaucoup de saintes vocations religieuses ! PAR MARIE ! »

Aux chevaliers qui désirent faire plus pour Elle, nous proposons de réciter une dizaine du chapelet où même un chapelet entier à ces intentions, et ceci pendant toute l’année. Aussi nous pouvons offrir à notre Reine les mois de mai et d’octobre à un titre spécial, avec les prières et les sacrifices que nous ferons en son honneur, tout particulièrement pour cette intention.

Et puisque nous sommes en Carême, pourquoi ne pas ajouter à nos résolutions de Carême cette grande résolution par laquelle certainement le Cœur Douloureux et Immaculé de Marie sera profondément touché et consolé ! C’est ainsi nous préparons plus efficacement son Triomphe et l’avènement de la victoire éternelle de Notre – Seigneur.

Bon et Saint Carême

Vous bénissant de tout mon coeur

Abbé Karl Stehlin
Bajerze, le 13 mars 2019

N'oubliez pas de partager pour le bien des âmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *