Dieu choisit son nom


Les démons ne peuvent supporter la puissance de son Nom sur leur échine courbées vers le mal et les ténèbres. Les anges, les séraphins, les chérubins, tout embrasés d’amour ne savent point autre chose que le joug suave de leur Reine, mais son Nom, leur est encore caché. Et les hommes la nomme Marie. Seul Dieu savait son Nom, son essence, sa mission, sa définition. Plus encore, ce nom ne fut jamais révélé avant la fin des temps. Ce nom fut donné comme ayant une puissance particulière, une puissance exceptionnelle et indestructible. Aucune souillure ne résiste à une telle pureté, aucune ténèbres ne supporte un tel éclat, aucun tonnerre aussi assourdissant soit-il ne pourra être comparé à la puissance sonore de cette proclamation divine : Je suis l’Immaculée Conception.

Marie, Reine donne enfin son Nom en 1858 dans une grotte des montagnes françaises, dans un lieu caché et inconnu. L’entrée de ce Nom dans le monde est l’annonce de la dernière grande guerre de Dieu. La Reine est présente sur le champ de bataille, au milieu de ses soldats. La pureté de sa Conception sera leur nourriture, leur raison de combattre, et leur épée à double tranchant. Oui, le Nom de l’Immaculée Conception est le tranchant de nos épées avec lequel nous achèverons de tuer notre vieil homme intérieur et le monde corrompu qui nous entoure. La concupiscence de l’homme ne peut être vaincue que par cette Conception Immaculée de la nature humaine. Comment ? A chaque mouvement de la chair, chaque petite concession, chaque tentation de compromis, de laisser-aller, nous devons dire : « O Immaculée, soyez ma pureté ! O Marie, rendez-moi immaculé ! » Car l’invocation de son Nom divin produit ce qu’il signifie. Marie viendra et gagnera la guerre en nous et autour de nous.

Le 11 février 1858, aujourd’hui dans le présent divin, ce Nom résonna sur notre terre. Il fit trembler les enfers qui découvrirent le vrai Nom de la Femme. Mais pour l’homme, ce Nom sonna comme les prémices d’une victoire définitive. Hélas, beaucoup ont déjà oublié la force de ce Nom. Pourtant, s’il était seulement présent dans la vie publique, politique, artistique et social, une nouvelle vague de pureté soufflerait sur notre monde corrompu. Les fléaux contre-nature seraient brisés, domestiqués, et réparés par ce Nom qui définit clairement ce que doit être notre nature humaine : de petites immaculées conceptions. « O Immaculée, soyez notre pureté ! O Marie, rendez notre société immaculée ! »

N'oubliez pas de partager pour le bien des âmes