Le vaccin du Coronavirus


A l’annonce de l’arrivée impromptue de cette nouvelle maladie nommée le Covid 19, ou coronavirus, les peuples tremblent de frayeur, les gouvernements s’affolent, ferment leurs frontières et laissent planer l’angoisse dans tous ces foyers vacillants. Les gens vont donc se calfeutrer chez eux dans l’attente de ce qui doit arriver…

Cependant, ce qui est le plus effroyable des maux, n’est pas cette réaction humaine et naturelle des peuples sans-dieu. Non, ce qui est terrifiant c’est de voir que certains membres de l’Eglise, successeurs des apôtres de Jésus-Christ, poursuivent leur course mortelle et s’éloignent de plus en plus d’une réaction surnaturelle, d’un appel à la prière et à la pénitence… que l’on serait en droit d’attendre d’eux. La Foi défaille de plus en plus. Les messes qui se faisaient déjà de plus en plus rares sont interdites, en certain pays. Ou bien encore, les communions sacrilèges dans la main qui sont systématisées sous le fallacieux prétexte de « protection ». Il n’est cependant pas impossible de profiter de cette croix pour fortifier notre Foi puisque certains évêques ont le courage de privilégier le respect et l’amour dus à Jesus Hostie, tel cet évêque de l’Ohio qui a maintenu la communion sur la langue après avoir consulté des médecins, et a manifesté publiquement sa décision. D’autre aussi, comme Mgr Schneider ont heureusement fait de même.

En l’état des choses les armées de Marie doivent être mobilisées plus que jamais.  Oui de la même manière que lors des dix plaies d’Egypte, les Hébreux furent sauvés par le signe de la Croix sur le montant de leur porte, de même Marie nous donnera la Croix comme signe de reconnaissance. Elle veut voir ses chevaliers se dresser, revêtus de ses armes à elle. L’Immaculée sonne l’alarme, par ce châtiment divin que sont les épidémies. Elle a dressé dans le Ciel, l’étendard de la Croix et, il est temps, pour nous, de revêtir ce signe par lequel nous vaincrons.

Cependant, si du temps de Moïse et plus tard, sous Constantin, la Croix rayonnait dans le Ciel, aujourd’hui, c’est l’ère de Marie. Aussi veut-elle nous voir revêtir sa Médaille. Cette médaille de l’Immaculée Conception, aussi appelée Médaille Miraculeuse, est l’emblème de ses chevaliers. « A tout ceux qui porteront cette Médaille autour du cou, je promets ma protection spéciale… N’est-ce pas le temps opportun d’avoir recours à la promesse de Notre-Dame ? N’est-ce pas le temps d’être enfin fidèle et pour toujours, à nos engagements de la porter autour du cou et de dire avec amour et ferveur, cette petite prière qui l’accompagne ? « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous et pour tous ceux qui n’ont pas recours à vous, spécialement pour les francs-maçons et pour tous ceux qui vous sont recommandés. »

Auprès de tous ceux à qui nous avons donné la médaille, encourageons-les à la porter autour du cou. Réactivons ces médailles qui sont le plus sûr vaccin et le remède à nos maux spirituels et temporels. Par la confiance et l’amour, en obéissant aux demandes de l’Immaculée, nous obtiendrons les miracles de protection qu’elle accordait si généreusement par le passé et, nous lui permettrons de manifester combien sa présence est nécessaire aujourd’hui, dans nos peuples athées.

Ainsi, sans négliger pour autant la prudence et la charité pour notre prochain en appliquant les précautions demandées par le corps médical, n’oublions pas que l’hygiène spirituelle est en tout prioritaire. Le port de la Médaille et la petite prière ainsi que le Rosaire quotidien sont les armes qui renforcerons nos défenses immunitaires contre le manque de confiance et d’abandon entre les mains de Celle qui remportera la Victoire.

Ave Maria

N'oubliez pas de partager pour le bien des âmes