La Consécration doit être faite

Le 13 Juillet 1917, Notre Dame de Fatima a demandé la consécration de la Russie à son Cœur Immaculé. A Tuy, Notre Dame dit à Lucie : Le moment est venu où Dieu demande au Saint-Père de consacrer la Russie en union avec tous les évêques du monde entier, à mon Cœur Immaculé promettant de la sauver par ce moyen. Dans ce livre nous proposons de nous attarder sur cette révélation de Notre-Dame à Sœur Lucie. Dans ses mémoires, voici ce qu’elle écrit:

Plus tard, le Seigneur me dit au moyen d’une communication intérieure: ‘Ils n’ont pas voulu accomplir ma demande. Comme le roi de France, ils s’en repentiront et ils feront cette Consécration, mais cela sera tard. La Russie aura déjà répandu ses erreurs dans le monde entier, provoquant des guerres et des persécutions contre l’Eglise : le Saint-Père aura beaucoup à souffrir.« 

En 1930, sœur Lucie en écrit plus sur le sens des apparitions et des requêtes de Notre Seigneur: « Le bon Dieu promet la fin des persécutions en Russie si le Saint-Père fait lui-même un acte solennel de réparation et de consécration de la Russie au Très Saints Cœurs de Jésus et de Marie. Il doit ordonner à tous les évêques du monde catholique de faire de même. Le Saint-Père doit aussi promettre, qu’en vue de la fin de cette persécution, il approuvera et recommandera la pratique de la dévotion réparatrice déjà expliquée auparavant.»

Le 29 aout 1931, soeur Lucie rapportait : Comme je demandais à Dieu la conversion de la Russie, de l’Espagne et du Portugal, il me sembla que sa Divine Majesté me dit :

« Tu me consoles beaucoup en me demandant la conversion de ces pauvres nations. Demande-la aussi à ma Mère en lui disant souvent : Doux Cœur de Marie, soyez le salut de la Russie, de l’Espagne et du Portugal, de l’Europe et du monde entier. Et, d’autres fois :Par votre pure et Immaculée Conception, ô Marie, obtenez-moi la conversion de la Russie, de l’Espagne, du Portugal, de l’Europe et du monde entier. « Fais savoir à mes ministres, étant donné qu’ils suivent l’exemple du roi de France en retardant l’exécution de ma demande, qu’ils le suivront dans le malheur. Jamais il ne sera trop tard pour recourir à Jésus et à Marie. »

CONSECRATION: MOT-CLE DE FATIMA

Un des éléments essentiels de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie est la Consécration. Se consacrer à Notre Dame consiste en un acte de volonté, en une décision par laquelle on se détache de soi-même pour ne dépendre que de Marie. La personne se donne complètement à Marie la reconnaissant comme sa Mère et sa Reine afin de découvrir et de posséder le Christ. À travers un tel acte elle ne fait qu’imiter le Christ lui-même qui se donne entièrement et complètement à Marie.
Notre-Seigneur dépend d’elle comme un enfant de sa mère. Le Christ reçoit son humanité entièrement d’elle; il lui sera complètement soumis pendant 30 ans de sa vie; il accomplit l’œuvre du Salut à travers elle et pour toute l’éternité, il sera son Fils, honorant toujours ses désirs. Se consacrer à Marie est donc pour cette raison, une imitation du Christ. Pour celui qui désire imiter le Christ parfaitement, cette consécration doit être totale.

Qu’est-ce que la Totale consécration?

La totale consécration est un don complet de soi-même à Notre-Dame scellé par un acte public. En cela, il est opposé au simple acte de dévotion privé, exprimant l’amour Notre-Dame. En d’autres termes il y a une différence entre une consécration à Marie en tant que simple requête dévotionnelle et une totale consécration. La première consécration est une légitime expression d’amour pour Marie comme celle exprimée dans cette prière : « O ma Reine et ma Mère je suis tout à vous », ou bien, la consécration d’un enfant à Marie à l’occasion de sa première communion. 
La consécration (consecratio) totale consiste, au contraire, dans un don de soi (donatio). A travers cette offrande, on se dépossède de soi-même et l’on ne peut agir comme propriétaire et maître de sa vie et de ses propres actes, mais toutes choses sont, alors, subordonnées à Notre-Dame conformément à ses désirs. Saint Louis-Marie de Montfort écrit:

« Nous lui donnons tout : notre corps avec tous ses sens et ses membres; notre âme avec toutes ses puissances; nos biens extérieurs qu’on appelle de fortune, présents et à venir; nos biens intérieurs et spirituels, qui sont nos mérites, nos vertus et nos bonnes œuvres passées, présentes et futures: en deux mots, tout ce que nous avons dans l’ordre de la nature et dans l’ordre de la grâce, et tout ce que nous pourrons avoir à l’avenir dans l’ordre de la nature, de la grâce ou de la gloire, et cela sans aucune réserve, pas même d’un denier, d’un cheveu et de la moindre bonne action, et cela pour toute l’éternité, et cela sans prétendre ni espérer aucune autre récompense de son offrande et de son service, que l’honneur d’appartenir à Jésus-Christ par elle, quand cette aimable Maîtresse ne serait pas, comme elle est toujours, la plus libérale et la plus reconnaissante des créatures. »

Traité de la Vraie Dévotion de St Louis Marie de Montfort 121

Dans les écrits du Bon Père Maximilien Kolbe: « Il n’y a rien de plus parfait que l’union de notre volonté avec la sienne. C’est seulement si nous nous dépouillons de toutes ces choses qui viennent de nous et que nous permettons à l’Immaculée de nous guider entièrement, que nous la reflèterons complètement en nous-même. »

De la même manière celui qui se consacre à Notre-Dame utilisera ses biens personnels et matériels selon les désirs et les intentions de Marie. Il en est de même de sa personne qu’il utilisera exclusivement selon ses désirs. En pleine connaissance et pleine volonté il ne donnera aucune place aux pensées, désirs, souhaits, ou idées qui ne saurait faire plaisir Cœur Immaculé de Marie.

Un acte de consécration est un moment particulier de notre vie. C’est le fruit d’une longue préparation et d’un effort que nous pouvons comparer à la cueillette humble et patiente des fleurs destinées à être présentées dans un bouquet complet en offrande dommage et de vénération à l’être aimé. C’est confier un autre quelque chose de précieux acquis par un travail dur tout au long de la vie. Il y a toujours quelque chose de véritablement exceptionnel et unique en chaque acte de consécration.

Sœur Lucie écrit fréquemment que tout le monde et toutes les institutions devrait être consacrées au Cœur Immaculé de Marie. La consécration à Marie devrait commencer par les individus pour ensuite entraîner la consécration des familles, des communautés, des paroisses, des écoles, des institutions religieuses et jusqu’aux nations et au monde entier. De pareilles consécrations sont si plaisantes à Notre-Dame, qu’où que ce soit lorsqu’une chose lui fut consacrée par le passé, elle a envoyé des pluies de grâces sur ceux qui se sont offerts et ont immolé leur vie d’une manière si généreuse.

N'oubliez pas de partager pour le bien des âmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *