Pourquoi la consécration de la Russie?

Parmi toutes les demandes de Notre-Dame à Fatima, celle qui lui tient à Coeur et qui est la clé pour obtenir l’accomplissement de ses promesses, est la consécration de la Russie à son Cœur Immaculé. Voici donc les deux raisons pour lesquelles, elle demande la consécration de cette nation et non d’une autre:

La Russie et son amour pour l’Immaculée

La première raison est que, depuis sa conversion au christianisme, la Russie a une dévotion particulière à Notre-Dame. Le pape Pie XII lui-même, mentionne ce fait dans son acte de consécration du monde au Cœur Immaculé de Marie:

« Les innombrables images, monastères et sanctuaires dans toute l’Europe de l’Est, sont une preuve de la ferveur religieuse de ces peuples, et de l’ardeur avec laquelle ils vous salue : Toute pure, Vierge et Mère de Dieu. »

Bien que la Russie ait suivi dans le schisme orthodoxe, ce n’est certainement pas le peuple lui-même qui choisit de se séparer de l’Eglise catholique. Ils furent victimes des chefs politiques et religieux. Il est donc compréhensible que Notre-Dame puisse avoir une prédilection pour ce peuple et désire les voir réunis à l’Eglise catholique et Romaine.

Cependant, depuis la Révolution d’Octobre 1917, la Russie est devenue le principal instrument des forces antichrétiennes et le bastion imprenable de l’idéologie marxiste et athée. Les apparitions de Notre-Dame à Fatima sont une réponse du ciel à la révolution russe. Les deux événements sont si proches dans le temps que Notre Dame semble rallier les forces de l’Eglise militante contre cette nouvelle menace: Fatima est son étendard de bataille contre la révolution communiste de Moscou.

La contre-attaque de Notre-Dame

Et voici la deuxième raison pour laquelle la Russie est si importante: Jamais auparavant une nation entière était devenue pareil instrument entre les mains de Satan. C’est pour cela que Notre-Dame choisi la Russie comme champ de bataille pour ce combat spirituel.

Sa force principale réside dans une extraordinaire contre-attaque. Nous nous attendions à un appel à des prières spéciales, à des pénitences, des sacrifices particuliers et tous les autres moyens ordinaires de conversion. Elle ne réclame pas cela mais elle demande quelque chose de plus grand : la consécration de la Russie. 

Lorsque nous considérons cette requête de consécration de la Russie nous sommes cependant confrontés à un problème particulier: Comment, en effet, est-il possible pour une personne d’en consacrer une autre? Et une telle consécration peut-elle être effective si la personne est consacrée contre sa volonté et d’autant plus si celui-ci est un ennemi déclaré de l’Eglise? Si nous comprenons la consécration comme une simple expression pieuse ou une demande de miséricorde, il est alors aisé de comprendre comment cette prière peut être faite en faveur des ennemis de l’Eglise. Les mères de famille consacrent bien souvent leurs enfants à Marie, spécialement dans le cas où leurs enfants sont en danger spirituel ou sont égarés. Bien que, nous puissions comprendre cette consécration de la Russie comme un pieu désir de la part de simples fidèles et une supplication solennelle à Notre-Dame d’avoir pitié de la Russie, une pareille interprétation est, cependant, inadéquate et ne requiert pas la coopération de la hiérarchie de l’Eglise et du pape lui-même.

Le sens profond de la consécration

Il y a cependant ici, un sens plus profond à cet appel à la consécration: A travers les dessins miséricordieux de Dieu, les fidèles peuvent effectivement devenir instrument entre ses mains pour la conversion des âmes. Jésus-Christ demande notre participation à l’extension de son royaume, et à la conquête du monde. L’enseignement de l’Eglise est ainsi exprimé dans l’encyclique du pape Pie XII:

« Dieu par un dessein de la Providence divine, ces grâces ne nous sont communiquées que par degrés, et leur abondance plus ou moins grande dépend largement de nos bonnes actions qui obtiennent spontanément de Dieu pour les hommes la rosée des faveurs célestes. Or, cette pluie des grâces célestes sera certainement très abondante si, non contents d’offrir à Dieu d’ardentes prières, notamment en participant pieusement, même chaque jour s’il est possible, au Sacrifice eucharistique, non contents de nous efforcer, par les devoirs de la charité chrétienne, de soulager les infortunes de tant d’indigents, nous préférons aux intérêts passagers du monde les biens impérissables, si nous maîtrisons ce corps mortel par la pénitence volontaire en lui refusant les plaisirs défendus, en le traitant même avec sévérité et austérité; si enfin nous acceptons humblement, comme de la main de Dieu, les travaux et souffrances de la vie présente. Ainsi, selon l’Apôtre, nous compléterons ce qui manque à la passion du Christ dans notre chair pour son Corps qui est l’Eglise. » Mysticis Corporis – 1943

Notre Dame elle-même à Fatima enseigne que le salut d’un grand nombre d’âmes dépend de nos prières et sacrifices. La Fondation spirituelle de grands mouvements mariaux tels que la Légion de Marie, la milice de l’Immaculée, l’armée bleue de Notre-Dame de Fatima, consiste dans le choix d’une élite à devenir instruments de la grâce provenant du Cœur Immaculé de Marie. Le but de ces canaux est de les multiplier pour distribuer aux âmes les grâces de conversion et sanctification.

Notre Dame veut que nous devenions ses instruments. Elle veut que nous priions et fassions des sacrifices pour ses autres enfants qui sont perdus dans l’hérésie, le schisme, le judaïsme et la franc-maçonnerie. La vie et les sacrifices de Jacinthe, de Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus et de nombreux autres saints sont des exemples du pouvoir qu’ont ces instruments pour la conversion des ennemis. Notre-Dame ne parle pas simplement de la conversion des individus mais de communautés, d’institutions et même de nations en particulier de la Russie, où sont réunis les plus agressifs ennemis rassemblés contre l’Eglise.

Notre-Dame demande un unique acte de prière: Un acte entier abandon de soi, un holocauste dans le sens d’immolation et de dédication. Dans cette offrande suprême, tout lui est donné sans exclure ni personne ni choses.
L’infinie et toute puissante miséricorde de Dieu nous a, ainsi, équipée de cette arme puissante de consécration pour mettre en joue les soldats ennemis. Celle-ci arrêtera leurs dessins mauvais, les remuera au plus profond de leur cœur, les feront douter de la cause mauvaise qu’ils ont rejointe et affaiblira leur désir de combattre. Elle libérera les bonnes volontés enfouies sous les mensonges qu’ils se sont faits à eux-mêmes et que la propagande ennemie a suffoquées. En terme théologique, cet acte spécial de consécration obtient pour ceux qui sont loin de Dieu une grâce actuelle et spéciale de préparation.

C’est elle qui dispose les âmes des hommes à la venue de Dieu les ouvrants petit à petit à la lumière de la vérité, à la vie surnaturelle, à la conversion. C’est précisément le rôle que la bienheureuse Vierge Marie a joué tout au long de l’histoire, par ses prières si puissantes dans le ciel, par ses apparitions, par sa présence dans de nombreux sanctuaires sur terre. Elle ouvre les cœurs qui ne possèdent pas encore la grâce sanctifiante et les préparent à la conversion, en les délivrant des rangs ennemis. C’est la récompense promise par l’Immaculé si ses requêtes sont accomplies.

A SUIVRE
Révérend Monsieur l’abbé Karl Stehlin, Directeur International de la Milice de l’Immaculée

N'oubliez pas de partager pour le bien des âmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *