L’Immaculée et la vigilance


L’Immaculée Conception peut sembler très éloignée de notre époque troublée et des féroces persécutions qui iront s’amplifiant dans les temps de l’Antéchrist. Pourtant, il n’en n’est pas ainsi ; la puissance et la force, le réconfort et la lumière provenant de ce mystère sont aujourd’hui plus nécessaires que jamais.

La première plénitude des temps a été celle où l’Esprit Saint a protégé l’âme et le corps de la Vierge Marie du péché originel qui infecte tout homme. La séparant à jamais du monde peccamineux, le Saint-Esprit l’a remplie de grâces et a infusé dans son âme toutes les vertus de la vie chrétienne. En restant avec elle, en demeurant en elle, le Saint-Esprit a continuellement augmenté sa grâce sanctifiante et a perfectionné ses vertus, jusqu’au moment de l’Incarnation. Là, la grâce originelle s’est épanouie par le mystère de la Maternité divine, quand en son sein, Dieu a établi son tabernacle parmi les hommes. Ainsi, dès le premier instant de sa Conception, l’Immaculée veille avec Dieu et en Dieu afin de préserver ces grâces reçues.

Cependant, alors que l’humanité s’éloigne de plus en plus de cette plénitude des temps, tout ce qui avait été construit par la grâce après l’Incarnation diminue et va jusqu’à presque disparaître. C’est pourquoi les Évangiles nous disent de veiller, de peur de perdre, nous aussi, ce que nous avons reçu. C’est-à-dire que plus les temps s’aggravent, plus nous devons fixer notre attention sur Notre-Seigneur et sur sa Mère. De même les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre l’Église aux temps des terribles persécutions de l’Antéchrist, parce qu’elle fixe son attention sur la victoire finale du Christ.

La vigilance évangélique ne signifie pas seulement veiller sur « ce voleur qui, la nuit, dérobera nos biens ». Cela signifie aussi attendre l’appel de Dieu pour entrer dans la bataille. Cela signifie lire les signes de la Providence qui nous guident vers les bonnes œuvres. Cela signifie aussi scruter profondément les mystères de la Foi afin d’en pénétrer la signification, nous permettant ainsi de résister aux tentations jusqu’à la venue du Christ.

L’Immaculée Conception est cette aube qui annonce l’éclat du Soleil. Ainsi, pour la seconde venue du Christ, la dévotion à l’Immaculée Conception dans le Cœur Immaculé sera la lumière précédant la venue du jugement dernier et la victoire du Christ. C’est donc dans l’atmosphère de cette aube que nous devons nous préparer aux temps difficiles qui arrivent.

L’Immaculée Conception manifeste que Dieu n’a non seulement aucune part au péché, mais plus encore, qu’étant souverainement puissant sur le mal, il nous donnera toujours la grâce de le vaincre.

Nous devons donc veiller à ne jamais pactiser avec ces maux à l’œuvre dans le monde. Souvent on entend l’objection : « cela me dépasse ». Considérons Marie : au milieu des sublimes grâces mais aussi face aux épreuves les plus dures de sa vie, elle n’a jamais dit, ni même pensé, que cela la depassait. Elle a reçu la grâce de l’Immaculée Conception et toutes les grâces et privilèges parce que Dieu le voulait. Et Dieu ne veut jamais rien d’impossible. Il en va de même pour nous : nous vaincrons tout le mal parce que Dieu le veut. « Telle est la volonté de Dieu, Votre sanctification ! »

L’Immaculée Conception signifie plénitude de la Grâce plénitude des vertus surnaturelles infusées. Après sa naissance, Marie a couru de vertu en vertu, car la puissance de la Grâce est telle qu’elle est toujours féconde. Nous devons donc veiller à toujours faire du bien en son honneur et à réaliser ses desseins.

L’Immaculée Conception signifie enfin Temple du Saint-Esprit, lieu où Il règne en maître. Nous sommes aussi des temples de Dieu que le diable veut salir, détruire, violer. Nous devons veiller attentivement sur notre cœur, et le donner entièrement à l’Immaculée, pour servir Dieu seul avec Elle et en Elle. Ave Maria !

N'oubliez pas de partager pour le bien des âmes